Les beautés de la Crète

24/10/2018 - 05/11/2018

La Crête en octobre

La Crête, située dans l’est de la méditerranée, est la plus grande des îles grecques. Elle offre de magnifiques paysages que ce soit en bord de mer ou à l’intérieur des terres. La vie y est bon marché et la nourriture excellente. Comptez 25€ pour deux au restaurant pour entrée, plat et dessert (le dessert étant d’ailleurs offert la plupart du temps avec un verre de raki, la liqueur locale). Les gens sont très accueillants et désireux de nous faire découvrir leur île et ses traditions. Notre voyage s’est déroulé du 24 octobre au 5 novembre. Il s’agit de la toute fin de la saison touristique là-bas, et, bien que la nuit tombe tôt (18h après le passage à l’heure d’hiver), cela reste une excellente période pour découvrir la crête et profiter de ses magnifiques plages. En effet, le soleil et la chaleur sont au rendez-vous, la température de l’eau est encore très agréable et les touristes bien moins nombreux. Il nous est même souvent arrivé de nous retrouver seuls ou presque dans certains (excellents) restaurants avec des serveurs aux petits soins rien que pour nous. De plus, les prix du vol et de l’hébergement sont plus attractifs. Nous avons tout réservé 2 semaines avant de partir et n’avons eu aucun mal à trouver des tarifs correspondant à notre budget. Bref, à aucun moment nous n’avons regretté d’être partis à cette période.

1er jour : L’arrivée en Crête

Après un vol d’un peu plus de 3h au départ d’Orly, nous voilà arrivé à Héraklion, la plus grande ville de crête. Nous avons prix la compagnie Transavia, et le vol s’est très bien passé, sans retard et avec même ½ heure d’avance ! Est alors venu le moment de récupérer notre voiture que l’on a louée chez Europeo Cars, une agence de location spécifique à la crête. Nous avons été très satisfaits de cette compagnie. Bien que le site internet soit peu engageant (très mal traduit en français), nous n’avons eu aucun souci à la réception ou au retour de la voiture. A la sortie de l’aéroport une personne nous attendait pour nous conduire à l’agence (bien que l’on soit arrivés en avance), et 15 minutes plus tard nous étions au volant de la voiture avec en prime une bouteille de vin offerte. Nous n’avons pas effectué de tour du véhicule avec l’employée, seule le niveau de la jauge d’essence a été contrôlé. Au retour, aucun contrôle, nous avons juste déposé les clefs dans une boite aux lettres. Il s’agissait d’une vieille et petite voiture mais en bonne état et, avec une conduite adaptée, elle nous a emmenés sur toutes les routes et chemins plus ou moins entretenus de Crête. Nous ne nous sommes pas attardés à Héraklion et avons pris la route pour Kissamos. Le trajet de 2H30 nous a permis de nous rendre compte de l’état des routes. Celles-ci sont peu entretenues et présentes de nombreux nids de poule. Par temps de pluie l’eau stagne par endroit et rend le marquage au sol très peu visible. Une fois arrivée à Kissamos, nous nous sommes arrêtés manger à Castello Taverna. Première découverte culinaire : le souvlaki (ou gyros) me pita. De l’agneau grillé accompagné de tsatsiki, de tomate, salade, oignon et frites, le tout servi à l’intérieur d’une pita. Cela fait évidemment penser à un Kebab mais le souvlaki (avec pita ou sans et servi dans une assiette) est un plat typique de la Grèce. Tellement bon et peu cher que nous nous somme resservis.

La plage de Kissamos

Kissamos est une petite ville de bord de mer très sympa avec de bons restaurants à proximité. C’est un très bon endroit pour explorer l’ouest de la crête et ses plages les plus connues (Elafonissi et Balos lagun, chacune à une heure de route). Petite déception concernant la plage de Kissamos, il s’agit en réalité d’une bande de 3 mètres de galet. Nous ne nous y sommes jamais baignés.

2eme jour : La Canée

Notre deuxième jour en Crête fut comme le premier : gris et pluvieux (le soleil à fait son apparition le lendemain et n’est jamais reparti). Nous décidons donc d’aller visiter la ville de La Canée (Chania), à 1h de route de Kissamos. La visite sous la pluie nous a laissé un peu sur notre faim, mais nous y sommes retournés quelques jours plus tard sous le soleil et nous avons été séduits par son port datant de l’époque vénitienne et ses ruelles étroites et animées.

Le port de la Canée

Une des attractions de la Canée est son marché couvert, avec de nombreuses étals proposant divers produits locaux et souvenirs pour touristes. Nous y avons mangé, chez un traiteur, Agapinis Tavern, proposant des plats typiques. Nous ne sommes pas très sûrs de ce qu’il y avait dans nos assiettes ce midi-là, et bien que cela ne soit pas le meilleur repas que nous ayons fait en Crête, l’ambiance nous a plu.

3éme jour : Plage d’Elafonissi

Plage d'Elafonissi et son sable rose Pour ce premier jour sous le soleil, nous avons pris la direction d’Elafonissi, une des plages les plus célèbres de crête avec son sable rose. Il faut compter 1h de route au départ de Kissamos. La route pour y accéder est très sympa, au milieu des oliviers et des montagnes. Une fois arrivé près de la plage, la route se transforme en chemin de terre avec trous et cailloux sur quelques mètres avant d’arriver au parking. La plage est vraiment très jolie avec son sable rose et ses rochers noirs qui forment de nombreuses petites plages. Les tourismes étaient assez nombreux, même à cette période de l’année, mais la plage est tellement grande, qu’en s’éloignant des parasols et des transats, il est facile de trouver un coin plus tranquille à l’abri des rochers. Ceux-ci ce sont d’ailleurs révélés très utile pour nous protéger du vent qui soufflait fort ce jour-là.

Point de vue depuis la route vers Milia

Après la plage nous décidons de rentrer en faisant un détour par Milia, un éco-village traditionnel crêtois, sur les conseils de notre hôte. Le village se situe dans les hauteurs et la route pour y accéder est très chaotique. Nous avons été déçu par le village, bien que les maisons en pierre soient très jolies au milieu de la forêt, le village est tout petit (pas plus de 10 maisons) et surtout vide… ce n’était sûrement pas la bonne période l’année pour le visiter. Toutefois, nous n’avons pas fait la route pour rien car la vue sur la baie de Kissamos est très jolie et nous avons pu observer des vautours de près. A noter que l’endroit semble être le point de départ (ou d’arrivée) de chemins de randonnés.

Le soir nous avons mangé à Kafeneio Mezedopoleio Eilikrineia, un restaurant situé à proximité de Kissamos. Nous avons pris une assiette de spécialités crétoise et c’était vraiment excellent. 26 euros pour deux, nous avons eu largement assez à manger, avec en prime le dessert et le Raki. Le décor est agréable et le personnel très sympa. Probablement le restaurant de Crête que j’ai préféré !

Notre dîner copieux !

Jour 4 : visite d’une usine d’huile d’olive (?) et gorges de Delian

Au programme ce jour, la visite de Astrikas Estate Biolea, une usine d’huile d’olive. Le bâtiment est très joli, situé sur les hauteurs de l’île, au milieu des champs d’oliviers (l’odeur y est d’ailleurs très présente). Bien que nous ayons réservé à l’avance, nous n’avons pas pu effectuer la visite guidée car un groupe de touriste était déjà sur place. Nous avons tout de même pu rentrer dans l’usine afin de regarder les machines fonctionner (mais sans explications) et nous sommes repartis avec de l’huile d’olive.

Des oliviers à perte de vue

La matinée a continué avec une ballade dans les gorges de Deliana. En 2h de randonnée, nous avons croisé (et senti) de nombreuses chèvres et quelques vautours dans les hauteurs, mais presque aucun autre promeneur. Les paysages sont jolis et la marche est facile même si le chemin monte beaucoup vers la fin. Nous décidons de passer l’après-midi à la plage de Falassarna. Une jolie plage tout en long avec de gros rochers qui dessinent de petites criques et qui permettent de se mettre plus au calme.

La plage de Falassarna

Le soir nous avons mangé une moussaka et des côtelettes d’agneau au restaurant Erofili, à proximité de Kissamos.

Jour 5 : Balos Lagun

Cette journée a été consacrée à la plage de Balos Lagun. Il y a plusieurs façons d’atteindre cette plage. La première solution étant par bateau au départ de Kissamos. Celui-ci fait une première escale sur une ile en face puis arrive au lagon. La seconde manière, celle que nous avons choisie, est par la route. Les 30 dernières minutes de route sont vraiment compliquées, avec plein de trous et de cailloux (et de chèvres, comme partout), mais cela reste tout à fait faisable même avec notre petite voiture bien loin d’être un 4x4. Une fois arrivé au parking payant (seulement 1 euros), il faut encore descendre à pied jusqu’à la plage par un petit chemin, pas facile d’accès, la pente étant parfois raide et les marches hautes (surtout au retour), mais cela est largement compensé par la magnifique vue sur la plage qu’offre la descente.

Panorama de Balos Lagun

Malgré ces quelques obstacles, le choix d’arrivé par la route nous semble de loin la meilleure solution. Cela permet d’économiser le coût du bateau (25 euros par personne), de profiter de la superbe vue que l’on n’aurait pas eu si nous étions arrivés par bateau, et enfin, nous avons pu arriver à l’heure que nous souhaitions, en l’occurrence assez tôt, et pas en même temps que tout le monde vers 13h. Cela a eu pour conséquence qu’à notre arrivée, la plage était vide ! Nous en avons donc pu profiter de ces quelques minutes seuls pour prendre de belles photos et nous balader tranquillement autour du lagon. A notre retour à Kissamos, nous nous arrêtons dans un des resto de bord de mer pour prendre un gouter et profiter du coucher de soleil. Le soir, nous mangeons à Kaliviani Cafe Taverna. L’accueil y était très agréable et les plats bons et peu chers.

Jour 6 : Seitan Limania

Nous partons le matin à 9 h pour la plage de Seitan Limania située à 1h20 de Kissamos (et tout proche de La Canée). C’est une toute petite plage peu connue, située entre deux falaises et avec une eau d’une couleur magnifique et peu commune.

Seitan Limania et son eau magnifique

La plage est assez difficile d’accès. Une fois la voiture garée, il faut déjà réussir à trouver le chemin, indiqué par aucun panneau, pour descendre en bas de la falaise (au final, c’était le chemin de droite…). Celui-ci est assez abrupte, prenez de bonnes chaussures et évitez d’être trop chargés. Mieux vaut y arrivé tôt car la plage n’étant pas bien grande, vous risquez de rapidement manquer de place. Plusieurs chèvres se baladent sur cette plage et elles sont très curieuse… Au début, on trouve ça sympa jusqu’à ce que quelqu’un sorte de la nourriture ! Alors prenez garde à votre pique-nique si vous ne voulez pas vous le faire voler !

L'arrivée vers Seitan Limania

Nous quittons la plage vers 14h pour aller faire un petit tour à la Canée. Nous y avons mangé des petites tartes crétoises aux épinards et au fromage à To Artopoleion. C’était bon et peu cher (8 euros pour trois petites tartes et une boisson). Nous profitons du reste de la journée pour visiter le centre de La Canée et ses belles ruelles.

Centre-ville de La Canée

Jour 7 : Départ pour Rethymnon

Nous commençons la journée par un petit déjeuner très copieux mais pas très bon sur le bord de mer de Kissamos avant de partir vers notre nouveau logement à Rethymnon, plus au centre de la Crête. Une fois arrivés sur place après 2h de route, nous nous arrêtons manger à la taverne de Knossos, restaurant tenue par notre nouvelle hôte Maria. Elle nous a très bien accueilli et nous a même offert l’excellent repas, constitué de poisson frais et de légumes grillés. Le reste de la journée a été consacré à l’installation dans notre nouveau logement et à la digestion du repas près de la piscine.

Jour 8 : palais de Knossos

Au programme ce jour, la visite du palais de Knossos, proche d’Heraklion, une des attractions phares de la Crête. Il s’agit d’un site archéologique situé sur les ruines d’un palais minoen. L’entrée peut sembler chère par rapport au tarif en vigueur sur l’ensemble de l’ile (15 euros par personne). Nous n’avons pas trop apprécié la visite, les reconstitutions sont parfois aléatoires et l’ensemble, bien que joli, perd de son authenticité.

Le palais de Knossos

Nous quittons le site assez tôt pour entamer un petit road trip dans les montagnes d’Anogia avec, en ligne de mire, un restaurant que nous avions repéré plus tôt sur internet. La route est vraiment agréable et le restaurant très bon (Arodamos).

Point de vue depuis le restaurant

Nous étions les seul clients et avons été plus que bien accueillis. Les propriétaires en ont profité pour manger en même temps que nous, ils nous ont offert une partie de leur repas ainsi que du vin. A la fin du repas, nous leur avons acheté du miel (super bon) et de la liqueur de raisin qu’ils fabriquent eux-mêmes. Le soir, nous visitons Rethymnon et son port. La ville, éclairée pour la nuit, est vraiment très jolie.

Le port Vénition de Réthymnon de nuit

Jour 9 : Previli

Nouveau départ vers 9h, direction Previli ! Cette plage est assez connue car il y a une petite rivière qui se jette dans la mer, au milieu d’une palmeraie. Après environ 1h30 de route, nous arrivons au parking de la plage situé sur les hauteurs. La descente se fait alors à pied et il faut compter environ 20-30min. Mais la vue sur la plage et sur les côtes et vraiment magnifique. Nous sommes restés sur la plage toute la journée, profitant du soleil et de l’eau qui étaient à la parfaite température. Avant de repartir, nous prenons un petit verre sur place.

La plage de Previli et sa palmeraie

Départ vers 16h30 pour rentrer à la maison. Le soir nous décidons d’aller manger dans une restaurant pas très loin de notre location : Giannikos Taverna. La nourriture était bonne et les patrons très accueillant. Avant de repartir, nous avons discuté de longues minutes avec eux.

Jour 10 : Matala (ancien village hippie)

Situé à environ 1h30 de route, nous décidons d’aller visiter Matala. Connu pour avoir été un ancien village hippie, tout tourne autour de cette tendance des années 60. La plage est bien sympa et il y a des petites grottes tout le long de la falaise. Elles ont notamment servi de lieu où dormir quand les hippies étaient dans le village. Le midi, nous avons mangé au Grill House Giannis Family. Une petite déception… Tout d’abord le prix, plus cher que ce dont nous avions l’habitude, mais également la nourriture assez quelconque. Bref, à oublier…

La plage de Matala et ses grottes

Cependant, la journée a été excellente, nous avons pu nager et nous reposer autant que nous le souhaitions. En fin d’après-midi, nous avons profité du coucher du soleil pour prendre une gaufre et un verre en terrasse sur la plage.

Jour 11 : Marché de Réthymnon et plage de Schinaria

Nous attentions avec impatience le marché du jeudi de Réthymnon car nous souhaitions ramener quelques souvenirs locaux de nos vacances. Or, le marché est tout petit et vraiment pas intéressant… Nous décidons donc d’aller dans le centre-ville pour faire nos achats. Le midi, nous décidons d’aller manger une Gyros Pita (avec encore en tête celle que nous avions mangé le premier jour…) et nous n’avons pas été déçus 😊. En début d’après-midi, départ pour la plage de Schinaria (située non loin de Premili). La route a été très animée notamment lorsque nous avons du passer au milieu d’une bonne centaine de chèvres qui se promenaient ou se prélassaient un peu où elle voulaient. Après tout, nous sommes chez elles…

Les chèvres qui nous bloquent la route

La plage de Schinaria étaient presque déserte et super calme. L’eau est transparante et nous avons pu nous y baigner avec plaisir. Au loin, nous entendions le bruit des cloches des chèvres mais ce coup-ci, elles ne sont pas venues nous embêter sur la plage.

Jour 12 : Lac de Kourna

Le retour en France étant le lendemain, nous avons décidé d’aller visiter le lac de Kourna situé à 30min de route. En descendant à pied vers le lac, nous avons croisé énormément de monde, de la musique à fond, etc. Et en effet, c’était le jour d’une compétition de Kayak !

Le bout du lac de Kourna

Du coup au lieu de faire du pédalo (car la majeure partie du lac était réservée pour la compétition), nous avons décidé de faire une partie du tour de lac à pied. Le temps n’était pas top (ciel gris mais pas de pluie) mais cela ne nous a pas empêché de bien profiter de cette dernière matinée. Le midi, nous allons manger dans un restaurant situé juste à côté : Georgia’s Taverna. Nous avons, encore une fois, étaient très bien accueillis et la nourriture était très bonne. Notre hôte parlait même français (« porc from la ferme ») et nous a conseillés lors de notre commande. Retour à la location vers 14h pour ranger nos affaires et préparer notre départ…

Jour 13 : Retour en France

Au moment de partir, nous décidons de laisser un petit mot dans notre appartement car nous avions été très bien reçus et Maria avait été d’une extrême gentillesse quand elle nous avait invité dans son restaurant. Une fois à l’aéroport, aucun soucis pour redonner la voiture : nous avons simplement laissé les clefs dans la boite aux lettres. Avant de décoller, nous avons tout de même pris un dernier Gyros pita dans l’aéroport !

Retour à la maison...

Ces vacances ont été excellentes : aussi bien au niveau des paysages que de l’accueil et de la nourriture. Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre en allant en Crête et clairement maintenant, nous le conseillons à tout le monde… Nul doute que nous y retournerons un jour !