Les Canaries : la latitude de vie

21/10/2017 - 05/11/2017

Les îles des Canaries forment un archipel de 7 îles espagnoles et pour notre premier voyage sur place, nous décidons de visiter Tenerife, la plus grande île et Gran Canaria. Les Canaries offrent des paysages exceptionnels: fôrets, plage de sable blanc et de sable noir, canyons, désert, volcans, ... Et pour profiter de tout ça, il y fait beau presque toute l'année avec des températures comprises entre 20°C et 26°C.

Jour 1 : Arrivée à Icod de Los Vinos (Tenerife)

Il est 9h30 et nous quittons l'aéroport d'Orly direction Tenerife Nord à bord d'un vol Iberia. Après une très courte escale à Barcelone, nous arrivons sur place et partons à la recherche de l'agence Orlando rent a car où nous avons réservé notre voiture. Malheureusement, l'adresse indiquée n'est pas bonne et nous tournons pas mal en rond avant de finalement apercevoir, depuis l'aéroport, la devanture de l'agence et de nous y rendre à pied.

Nous avons pas mal hésité avant de réserver dans cette agence car les avis n'étaient pas toujours bons. Au final, tout se passe très bien et nous pouvons enfin partir avec notre voiture. Direction Icod de Los Vinos, une jolie petite ville située au nord-ouest de l'île ! Sur la route, nous pouvons voir El Teide, le volcan de l'île. Il est très impressionnant et visible de presque partout sur l'île.

Nous y avons réservé un logement via Airbnb et à notre arrivée, une personne vient à notre rencontre pour nous présenter l'appartement. Nous allons rester ici pendant 1 semaine, le temps de découvrir la côte ouest et le centre de l'île.

Après quelques courses, nous décidons d'aller dîner au restaurant El mortero situé en centre ville.

Jour 2 : Puerto de la Cruz, Los Gigantes et Garachico

Pour notre première journée, la beau temps n'est pas au rendez-vous. Il ne fait pas froid mais le temps est couvert et il y a pas mal de vent. Nous décidons donc d'en profiter pour aller visiter la ville de Puerto de la Cruz située pas très loin d'Icod.

Notre vue lors de notre arrivée à Puerto de la Cruz

La ville est très touristique et ça voit quand on la visite... Il y a tout de même une petite plage de sable noir enclavée où de nombreux surfers profitent des vagues un peu plus au large. En nous promenant un peu plus loin dans la ville, le côté touristique se fait moins sentir et on commence à rencontrer des petites maisons de toutes les couleurs.

Après un petit repas sur place, nous décidons de complètement changer d'ambiance et d'aller profiter un peu de la plage. Direction Los Gigantes, sur la côte ouest ! La plage n'est pas très grande et il y a toujours beaucoup de vent donc la baignade est interdite mais le cadre est magnifique... A gauche, le petit port de la ville et à droite ces falaises gigantesques (d'où le nom de la ville) qui tombent dans l'océan. Très impressionnant !

Les falaises de Los Gigantes

Le soir, nous partons pour Garachico, une petite ville juste à côté d'Icod et connue pour ses piscines naturelles. Arrivés sur place, nous sommes vraiment submergés par l'ambiance de la ville. Tout y est calme, la balade au bord de l'eau est très agréable, la ville est jolie, les couleurs du coucher de soleil viennent se rajouter à l'ambiance. Une superbe soirée. Définitivement un de nos coups de coeur de nos vacances. Nous mangeons sur place, à La Taskita, un petit restaurant sympa mais pas assez copieux à notre goût.

Les piscines naturelles de Garachico

Jour 3 : Siam Park et plage d'Icod

Ce matin, direction le meilleur parc aquatique du monde ! Et oui, il se situe à Tenerife et il s'agit du Siam Park. Si on se promène sur l'île, on ne peut pas rater la publicité qui en est faite. Le parc est sur la côte ouest de l'île, tout proche de Los Cristianos.

Nous décidons de partir tôt le matin pour y être environ 30 min avant l'ouverture. Comme nous sommes en période de vacances scolaires, on s'attend à avoir beaucoup de monde... Et nous avons bien fait. A notre arrivée, assez peu de monde donc aucun soucis à se garer puis petit à petit, des cars de touristes sont arrivés et la file d'attente n'a fait que de s'agrandir.

Une fois dans le parc, nous décidons de faire le plus d'attractions possible et au début, nous pouvons les enchaîner sans attente. Tout est super ! Les attractions sont bien entretenues, originales, à sensation, etc. Franchement, l'entrée est un peu chere et au fur et à mesure de la matinée, nous avons eu de plus en plus d'attente mais ça en valait le coup sans hésiter !

En début d'après-midi, après avoir fait presque toutes les attractions du parc, nous partons manger à Los Cristianos. Pour une fois, nous décidons de ne pas chercher le restaurant où nous allons manger sur Tripadvisor. C'est ainsi que nous nous retrouvons à Sama Sama. La décoration est sympa et la nourriture correcte mais malheureusement, nous serons malades toute la journée suivante à cause de ce repas...

Comme il est déjà assez tard, nous décidons de rentrer à Icod de Los Vinos et d'aller y faire un tour à la plage. Située un peu en contre-bas de la ville, la plage est toute petite et la mer assez âgitée. Nous ne nous y attardons pas.

La plage d'Icos de Los Vinos

Jour 4 : Punta de Teno

Pour cette nouvelle journée, nous partons en voiture à la découverte de l'île et plus précisément de la partie nord-ouest. Sans trop savoir où nous allons, nous nous laissons guider le long de la côte et finissons par arriver à Punta de Teno.

Sur le chemin, le paysage est très sec et ne ressemble en rien à ce que nous avons pu voir jusqu'alors. Il y a très peu de végétation et le sol est très rocailleux.

Le paysage désertique de Punta de Teno

A Punta de Teno, nous nous sentons un peu comme au bout du monde. Il y a un phare qui semble un peu comme posé ici et rien d'autre autour. Quelques voitures sont garées le long de la route et nous décidons donc de nous arrêter pour profiter de cet endroit. En avançant de plus en plus proche de l'océan, nous apercevons les immenses falaises se jeter dans l'eau. Ce sont les mêmes que celles de Los Gigantes.

Vue sur les falaises depuis Punta de Teno

Un peu en contre-bas, quelques pêcheurs sont installés et profitent du calme ambiant. Nous décidons d'aller nous installer sur la petite plage située non loin du parking et d'y passer le reste de la matinée.

Le phare de Punta de Teno

Après avoir manger nos sandwichs sur place, nous décidons de rentrer à l'appartement et d'y passer le reste de la journée pour nous reposer.

Jour 5 : El Teide

Ca y est, c'est le grand jour ! Nous le voyons tous les jours depuis notre arrivée sur l'île et nous allons enfin pouvoir aller dessus : direction El Teide ! Avec ses 3718m, il s'agit du plus haut sommet d'Espagne. Pour aller dessus, soit on y monte à pied et dans ce cas, il me semble qu'il n'y a pas besoin d'accès particulier, soit il faut réserver, plusieurs jours en avance, ses billets pour prendre le téléphérique. Il y a certainement moyen d'acheter des billets sur place mais sans être sûr de pouvoir monter le jour-même...

Encore une fois, nous décidons de partir tôt le matin afin de prendre le temps pour faire la montée en voiture et pour profiter un maximum des paysages. Très rapidement dans notre ascension, nous arrivons dans une magnifique fôrét de pins. Toute cette verdure contraste énormément avec ce qu'on aperçoit du sommet du volcan.

La vue sur El Teide depuis le début de notre ascension

Puis au fur et à mesure, la végétation disparait et fait place à des paysages plus lunaires les uns que les autres. D'immenses roches semblent comme avoir été déposées au milieu de nul part. Des centaines de milliers d'années de coulées de laves successives ont formé ce paysage. Il fait froid, il y a beaucoup de vent mais nous profitons de chaque instant avec cette sensation d'être tout petit face à ce géant de lave.

Plus on s'approche du sommet, plus le paysage devient lunaire

Après de nombreux arrêts pour contempler cette merveille que nous offre la nature, nous arrivons vers le départ du téléphérique. Il n'y a pas réellement de parking sur place donc, comme tout le monde, nous nous arons le long de la route. Attention, plus la journée avance, plus il y a de voitures et donc de route à pied à parcourir pour atteindre le téléphérique.

12h20, c'est à notre tour. Nous entrons dans la cabine où nous sommes très serrés car il y a beaucoup de monde; cette atmosphère, combinée au manque d'oxygène qui commence à se faire sentir, est presque étouffante. Le téléphérique s'arrête enfin et nous partons nous promener le long du volcan. Le ciel est dégagé et la vue sur l'île est géniale ! Tout le long du sentier qui fait une grande partie du tour du volcan, des fumées s'échappent des roches avec une forte odeur de souffre.

La vue depuis le sommet du Teide

Sur place, il est possible de monter encore plus haut pour atteindre le sommet mais cette fois-ci, à pied. Cependant, pour y accéder, il faut en faire la demande au préalable et être muni d'une autorisation. Que vous soyez monté jusqu'ici à pied ou non. Cette demande doit être faite des semaines voir des mois en avance. En effet, afin de préserver le site, les autorités ont décidé de limiter le nombre de personnes pouvant accéder au sommet.

Sauf si vous avez l'autorisation pour aller jusqu'au cratère et dans ce cas, vous pourrez rester 2h sur place, sinon il n'est possible de ne rester qu'une heure sur place. Mais c'est suffisant pour déjà bien profiter du lieu.

Une coulée de lave bien visible

Pour rentrer, nous décidons de ne pas repasser par la face nord mais plutôt de redescendre par le Sud et par le village de Vilaflor dont nous avons entendu parlé. La végétation réapparait au fur et à mesure que nous perdons en altitude et la chaleur revient avec. Nous nous arrêtons donc à Vilaflor et nous allons sur la place centrale du village pour nous désaltérer. Le village est assez décevant, il est vide et, à part la vue, nous sommes assez déçus...

Nous terminons notre route vers Icod de Los Vinos où nous décidons de passer le reste de notre journée à nous promener dans le village. Le lieu est connu pour abriter un arbre considéré comme millénaire.

Jour 6 : Gorges de Masca

Nouvelle journée et c'est une nouvelle merveille qui nous attend. Considérée comme l'une des plus belles randonnées du monde, aujourd'hui nous partons à la découverte des gorges de Masca.

La veille, sur la route du retour du Teide, nous nous sommes arrétés à Santiago Des Teide pour prendre quelques renseignements sur comment nous rendre aux gorges de Masca. Visiblement, c'est très compliqué de se garer à Masca (très peu de places) et surtout, il faut y revenir pour récupérer la voiture; et donc faire la randonnée dans les 2 sens. L'office de tourisme nous a donc conseillé de laisser notre voiture à Santiago Del Teide et de prendre le bus pour aller jusqu'à Masca.

Tôt le matin, nous prenons donc ce bus qui nous dépose dans le petit village de Masca où nous trouvons très rapidement le chemin de la randonnée qui doit nous amener jusqu'à l'océan. Dans ce sens, c'est essentiellement de la descente et il n'y a aucune difficulté particulière. La randonnée est censé durer au moins 3h mais nous l'avons faite en 2h30 / 3h, tout en ayant pris notre pique-nique sur place.

Le village de départ

La descente est vraiment magnifique, on se sent tout petit au milieu de ces gorges. Le chemin est très bien indiqué et nous n'avons aucun mal à le suivre. Sur notre chemin, nous rencontrons quelques chèvres sauvages, qui nous montrent tous leurs talents d'équilibristes. Le temps est un peu couvert, ce qui nous permet de ne pas avoir trop chaud mais il faut quand même bien prévoir de quoi se désaltérer.

La fin de la randonnée nous amène sur une petite plage (de rochers donc ne prévoyaient pas trop de vous y prélasser) où un "water taxi" doit nous ramener jusqu'à Los Gigantes. Il y a pas mal de vent donc la montée sur la bateau est un peu sportive mais le voyage jusqu'au port de Los Gigantes est génial ! Nous longeons ces immenses falaises qui ne nous ont jamais parues aussi impressionnantes.

Une fois arrivés, nous décidons de passer une petite partie de l'aprés-midi à profiter de la plage puis nous nous dirigeons vers le bus qui doit nous ramener jusqu'à Santiage Del Tedi pour récupérer notre voiture. Il faut savoir que l'île est connue pour être très bien desservie par le réseau de bus.

De retour à l'appartement, nous partons dîner à Garachico au restaurant El Caleton. Cette adresse est assez sympa car les poissons et fruits de mer que nous dégustons sont d'abord visibles dans une vitrine et la cuisine est ouverte.

Garachico de nuit

Jour 7 : Départ vers Tejina et plage de Bajamar

Pour ces derniers jours sur l'île, nous avons réservé un appartement situé un peu plus à l'est, ce qui doit nous permettre de visiter la fôret qui y est présente et de faire de la randonnée.

Nous partons donc en direction de Tejina où Jesus et sa femme nous ont loué leur appartement. Malheureusement, une fois sur place, ils nous disent qu'ils n'ont pas encore eu le temps de bien préparer les lieux. Ce n'est pas grave, nous en profitons pour partir vers Bajamar, petite ville connue pour ses piscines naturelles.

Les piscines "naturelles" de Bajamar

Les piscines que nous voyons ne sont pas tout à fait naturelles mais elles sont remplies d'eau de mer et les vagues qui s'éclatent sur les rochers débordent dans les piscines, ce qui est assez sympa. Il est midi et comme nous savons que l'appartement ne sera pas prêt avant le début d'après-midi, nous cherchons un petit restaurant ouvert où manger. On décide de déjeuner à Los Tarajales. Franchement, ce n'était pas mauvais mais ce n'était pas spécialement bon non plus... On ne conseille pas.

Ca y est, l'appartement est enfin prêt, nous nous y rendons pour déposer nos affaires et après une petite pause, nous repartons pour Bajamar pour terminer notre journée sur plage.

Jour 8 : Randonnée Chamorga - Roque Bermejo - Chamorga

Aujourd'hui, nous partons pour une grande randonnée ! Pour la première fois, nous passons dans le magnifique parc de l'Anaga. Classé réserve biosphère par l'UNESCO, cette région est recouverte de végétation, très peu habitée et très bien préservée. Les routes sont assez sinueuses et le paysage très montagneux donc pour aller d'un bout à l'autre du parc en voiture, cela prend pas mal de temps.

Pour cette randonnée dans la réserve, nous décidons de faire une boucle et donc de terminer notre journée là où nous l'avons commencé. Après quelques recherches sur internet, nous trouvons une randonnée partant de Chamorga et y revenant par un autre chemin, ce qui est sympa si on veut éviter de voir 2 fois les mêmes paysages.

Nous nous garons donc à Chamorga d'où nous partons à travers les terres pour rejoindre la plage de Roque Bermejo. Cette petite plage n'est accessible qu'à pied ou en bateau. Les paysages sont mangifiques et fort heureusement, le ciel est un peu couvert car il fait déjà chaud et en plein soleil, cela doit être très compliqué. En effet, nous sommes très exposés car la végétation est basse.

Vue sur l'océan depuis la randonnée

Pour l'aller, le chemin descend donc il n'y a aucune difficulté particulière et au bout d'1h30 / 2h, nous arrivons dans un petit village qui donne sur la plage de Roque Bermejo. Cette plage de sable noir est petite mais nous sommes seuls donc aucun problème de place !

La plage de Roque Bermejo

Le lieu est surplombé par le phare de l'Anaga où nous nous rendons pour déjeuner. La vue sur place est magnifique mais la route pour nous y rendre nous a déjà donné un petit aperçu de ce qui nous attend pour le retour... Et oui, si pour l'aller ce n'est que de la descente, automatiquement, le retour n'est que de la montée ! Mais franchement, la vue vaut le coup. Ce coup-ci, nous longeons la côte et profitons des merveilleux paysages qu'offrent l'île. Il faut bien compter près de 4h / 4h30 pour cette randonnée assez physique.

Photo du retour

Le soir, nous repartons à Bajamar pour dîner et plus précisément à El capricho. L'accès au restaurant est assez particulier car il donne l'impression de rentrer dans une maison classique. Sur place, il y a déjà beaucoup de monde en train de fêter certainement un anniversaire et donc on se dit que nous nous sommes certainement trompé d'endroit car nous n'avons vraiment pas l'impression d'être dans un restaurant. Mais la gérante nous rattrape et nous dit que c'est bien ici et elle nous installe à l'intérieur. Heureusement qu'elle est venue nous chercher car c'est de loin le meilleure restaurant que nous avons pu faire de tout le séjour !

Jour 9 : Parc de l'Anaga et Playa Las Bodegas

Lorsque nous avons rencontré Jesus, notre hôte, il nous a conseillé d'aller dans le parc de l'Anaga et si nous souhaitions profiter d'une plage calme, de nous rendre vers Benijo. En effet, pour y aller, il faut traverser une grande partie du parc et avec le relief, cela prend rapidement beaucoup de temps.

Pour commencer cette journée, nous partons au parc de l'Anaga afin de faire une petite promenade en fôrét. La veille, nous avions pu repérer un endroit où nous garer et d'où part quelques sentiers de randonnée. Cet endroit, c'est le Mirador Cruz Del Carmen. En plus d'offrir un magnifique point de vue sur l'île, il est possible de partir sur des petits chemins de randonnée assez simple et rapide où on peut profiter du calme de la fôrét.

La magnifique vue deuis le parc de l'Anaga

Après cette balade, nous repartons en direction de Benijo et plus précisément de la playa Las Bodegas. La descente vers la plage est superbe. On peut voir les montagnes, surplombées de nuages, se jeter dans la mer.

La plage quant à elle n'a rien de particulier au premier abord mais comme cela prend du temps pour s'y rendre, elle est presque déserte et la vue qu'elle offre sur l'île la rend presque paradisiaque. C'est, de loin, la meilleure que nous avons pu faire de tout notre séjour, voire même de toute notre vie. La plage est assez plate et donc on peut facilement s'éloigner du bord, tout en ayant toujours pied. Nous profitons donc de ce moment hors du temps pour nous baigner dans les vagues, nous reposer et manger nos salades emportées sur place.

La plage de Bodegas

Avant de partir, nous décidons d'aller boire un petit verre dans un restaurant qui longe la plage et nous allons sur le Roque de Las Bodegas, un énorme rocher, sur lequel un chemin a été aménagé.

Malheureusement, il est déjà l'heure de repartir. Mais, pour conclure cette journée exceptionnelle, nous avons la chance d'assister à un spectacle magnifique... De retour sur les hauteurs du parc de l'Anaga, les nuages viennent heurter le sommet des montagnes et forment comme des vagues qui enveloppent la végétation.

Les vagues de nuages

Jour 10 : Plage de San Andres et départ pour Gran Canaria

Ca y est, c'est notre dernier jour sur l'île de Tenerife et la journée s'annonce chargée. Nous partons tôt le matin en direction de l'aéroport afin d'y rendre la voiture que nous avions louée. La remise s'effectue sans soucis particulier et nous sommes mêmes ramenés en minibus jusqu'à l'entrée de l'aéroport.

Pour nous rendre à Gran Canaria, nous avons un bâteau qui nous attend le soir au départ de Santa Cruz de Tenerife. Depuis l'aéroport, nous prenons donc le bus afin de nous rendre en centre ville. L'île étant vraiment très bien couverte par le réseau de bus, nous n'avons aucun mal à aller où nous voulons. Comme il est encore un peu tôt, nous décidons de prendre un second bus depuis Santa Cruz pour aller jusqu'à la plage de San Andres.

La plage est couverte d'un très beau sable blanc mais elle fait assez artificielle... En effet, il y a une digue qui la protège tout du long et la vue sur les plateformes pétrolière n'est pas top. Et oui, il y a beaucoup de plateformes autour de l'île. Malgré que cela ne soit pas très joli, ça présente l'avantage d'avoir une essence pas très chere...

Ca y est, c'est l'heure de reprendre le bus pour aller jusqu'au port. L'embarquement s'effectue sans soucis (nous avions réservé nos billets à l'avance) et nous partons donc en direction de Gran Canaria. C'est la fin de journée et nous profitons de la traversée pour assister au coucher de soleil sur cette magnifique île de Tenerife que nous quittons.

Vue sur l'île depuis le bateau

L'arrivée à Grand Canaria est un peu plus compliquée que ce que nous avions prévu... En effet, le débarquement s'effectue beaucoup plus loin dans le port de Las Palmas que ce que nous avions prévu et comme nous devons récupérer notre voiture dans le centre ville, impossible de faire autant de kilomètres à pied, de nuit, avec nos valises et avec l'agence de location qui ferme bientôt... Nous appelons donc des taxis mais personne ne comprend l'anglais. Nous décidons donc d'avancer et nous croisons un taxi à qui nous faisons signe et qui nous amènera jusqu'à notre agence de location.

Là, à nouveau une mauvaise surprise... L'agence nous annonce que ce n'est pas possible de louer une voiture ici mais quand nous leur montrons la preuve que nous avions effectué une réservation, ils font tout pour nous aider et nous disent de nous rendre (à leur frais) en taxi jusqu'à l'aéroport et que là-bas, nous aurons notre voiture. C'est donc parti pour un nouveau trajet en taxi. Par chance, l'aéroport se situe tout proche de notre prochain airbnb. Une fois fois notre voiture récupérée, nous pouvons enfin nous rendre dans notre nouvelle location et dormir après cette journée assez éprouvante !

Jour 11 : Maspalomas, Vercindario et La Garita

Pour cette première journée sur l'île, direction l'incontournable : Maspalomas. Situé à l'extrémité Sud de l'île, Maspalomas est un mini-désert de sable, avec des dunes impressionnantes.

Après la longue journée que nous avons vécu la veille, nous avons dormi un peu plus longtemps que d'habitude et donc nous partons en milieu de matinée. Sur le chemin aller, nous remarquons très rapidement que l'île n'a rien à voir avec Tenerife. C'est beaucoup moins sauvage et donc beaucoup plus marqué par le tourisme. Le long des côtes, les grandes villes sont toutes neuves, avec des hôtels plus grands les uns que les autres. Les petits villages font assez pauvres et sur le bord des routes, on retrouve toutes sortes de gravats, certainement extraient des grandes villes lors de la construction des hôtels.

Bref, nous arrivons sur place et nous ne sommes pas déçus par le désert. Les dunes sont immenses et même si ce n'est certainement rien comparé à un "vrai désert", on a l'impression de voir du sable à perte de vue. Un vent très fort souffle le long de l'océan mais nous décidons quand même de faire le tour du désert sur la plage. Malgré la foule, certaines plages sont nudistes et il y a du monde.

Les dunes de Maspalomas

En fin de matinée, nous partons pour Vercindario afin d'aller à la plage. Grosse déception: la ville est une ville dortoire / une ville industrielle. Il n'y a rien à voir et la plage est toute petite. Très rapidement, nous repartons pour Maspalomas pour déjeuner au Vespino Vecchio. C'est un restaurant un peu chic, et donc plus cher que ce que nous avons pu faire jusqu'à présent mais la nourriture était vraiment très bonne.

Pour la fin de journée, nous reprenons la route en direction de La Garita. Cette petite ville est connue pour avoir des petites piscines naturelles qui se remplissent et se vident d'eau au grès des vagues. Sincèrement, ce n'est pas très impressionnant... Mais la plage est sympa et nous décidons de nous y arrêter pour prendre un verre en terasse avant de rentrer à l'appartement.

Jour 12 : Randonnée Cruz de Tejeda - Roque Nublo

Nous profitons de cette belle journée ensoleillée pour nous diriger vers Cruz de Tejeda afin d'aller randonner. Avant notre départ, nous avions vu que de nombreuses randonnées partaient de Cruz de Tejeda et donc, sans trop savoir laquelle faire, nous nous y rendons.

Sur place, nous nous garons sur un parking gratuit et partons à pied vers le premier chemin de randonnée que nous trouvons. Ce chemin monte assez légèrement mais les paysages qu'il nous offre sont magnifiques : des fôréts de pins, des zones plus sèches et sans trop de végétation, un barrage et malheureusement, la zone est également connue pour être victime de nombreux incendies et nous pouvons encore en voir le passage...

Vue depuis la randonnée avec les restes des incendies en premier plan et le Roque Nublo en arrière plan

Au bout de 4km, un panneau nous indique que nous ne sommes qu'à 4km du Roque Nublo. Le Roque Nublo est le rocher emblématique de l'île. Comme nous avions prévu de nous y rendre pendant notre séjour et que nous sommes en forme, nous continuons notre chemin afin de nous y rendre.

Le Roque Nublo

Tout au long de la randonnée, nous étions seuls mais au fur et à mesure que nous nous approchons du Roque Nublo, les cars de touristes sont de plus en plus présents ainsi que les petits vendeurs. Après presque 3h de marche sous le soleil, nous nous arrêtons justement chez un de ces vendeurs pour prendre un rafraichissmeent bien venu ! Encore quelques minutes de marche et nous voilà arrivez sur le Roque Nublo. La vue est magnifique, le ciel est dégagé ! Au loin, on aperçoit même El Teide sur l'île voisine !

La vue sur El Teide depuis le Roque Nublo

Comme nous avons apporté de quoi déjeuner, nous profitons de ce spectacle pour manger avec ce superbe paysage devant nous. Le chemin du retour est tout aussi sympa et après cette randonnée de 6-7h pour 16km, nous prenons un dernier verre à Cruz de Tejeda avant de partir pour Las Palmas. Notre repas du soir est au restaurant 200 Gramos Burger & Beverage que nous recommandons à 100%.

Jour 13 : Puerto de las Nieves et Las Palmas

Comme la veille a été assez sportive, aujourd'hui, ça sera plus calme... Le matin, direction le Faro de Sardina. Malheureusement, sur la route, nous nous perdons au milieu des champs de bananes... Nous rebroussons donc chemin pour nous rendre à Puerto de Las Nieves.

Ce petit village est connu pour ces jolies maisons et son port. Sur place, je dois avouer que nous n'avons pas été vraiment éblouis par l'architecture. Après, ce n'est peut-être pas notre truc. Nous allons tout de même manger une paëlla géante (beaucoup trop grande même) dans un restaurant sur place.

Pour l'après-midi, nous repartons pour la capitale Las Palmas afin de nous promener et de découvrir un peu le centre-ville. Nous y passons le reste de la journée à flaner et faire les boutiques.

Jour 14 - Randonnée Puerto de las Nieves

Nouvelle journée, nouvelle randonnée au programme. Même si nous n'avions pas été convaincus la veille par notre visite de Puerto de las Nieves, nous avons pu voir que quelques chemins de randonnées partent du village. Nous décidons donc d'y retourner pour en faire une.

La randonnée part du village et monte assez rapidement, ce qui donne une belle vue sur petit port. A part ça, la randonnée est assez simple. A certains moments, elle est vraiment très proche de la route donc il faut être bien vigilants car il y a beaucoup de camions. A la fin, elle débouche sur une plage entièrement vide où nous nous retrouvons seuls.

Vue sur le port de Puerto de la Nieves depuis la randonnée

Après être de retour à notre point de départ, nous reprenons la route direction dans les terres et plus précisément vers le petit village de Buenavista. Sur place, nous décidons de déjeuner dans un petit restaurant assez sympa où ils servent des calamars, une autre spécialité de l'île. Nous profitons de notre visite du village pour effectuer quelques achats afin de ramener des souvenirs à la famille.

Nous retournons ensuite à La Garita pour profiter de la plage. En cette fin d'après-midi, la plage est calme et nous pouvons nous reposer un peu. Le soir, nous repartons pour Maspalomas afin de dîner au restaurant Mixtura. C'est un restaurant péruvien où franchement, nous avons superbement bien mangé. Tout est très bon et les saveurs proposées sont vraiment différentes de ce que nous connaissons. Malheureusement, il semblerait que le restaurant ait fermé depuis...

Jour 15 - Marché et La Garita

Pour cette dernière journée, le ciel est assez couvert... Comme l'île est assez montagneuse, nous prenons tout de même la voiture en nous disant que si on monte en altitude, la ciel va peut-être se dégager. Malheureusement, ce n'est pas le cas... Le brouillard est assez dense et donc nous repartons pour la côte.

Sur la route du retour, nous nous arrétons à un petit marché. Assez sympa mais pas fou non plus. Pour le déjeuner, nous retounons au restaunt 200g Burgers que nous avions bien aimé à Las Palmas. Et afin de profiter une dernière fois du soleil qui a afin voulu revenir, nous repartons passez le reste de la journée sur la plage de La Garita.

Jour 16 - Retour en France

Ca y est, c'est déjà l'heure de repartir. Il est très tôt (notre avions part vers 6h du matin) et nous nous allons donc à l'aéroport qui, fort heureusement, n'est qu'à 10 minutes de notre location. Le retour de la voiture se fait sans soucis (même pas de vérification).

Ces 2 semaines aux Canaries ont vraiment été géniales. La multitude de paysages offerts par les 2 îles est vraiment impressionantes. Les gens sont gentils et la nourriture est bonne. Clairement, nous avons préféré Tenerife car il y a énormément de chose à faire et à voir. Il nous reste encore plusieurs îles à visiter et clairement, nous allons certainement y retourner...